Endoparasites : les vers

Accueil » Maladies de la volaille » Endoparasites : les vers
Les vers intestinaux des volailles se répartissent en quatre catégories :
Les vers ronds (ascaris), qui mesurent habituellement de 5 à 7 cm de long.
Les vers capillaires (capillaria), mesurent seulement 1 à 1,5 cm de long.
Les vers cæcaux (heterakis), généralement de 1,5 cm de long
Les vers plats (ténias), généralement de 7 à 10 cm de long, constitués de nombreux petits segments.

Transmission

Les vers ronds se transmettent par l’intermédiaire d’oeufs de vers disséminés par les fèces, les vers plats par l’intermédiaire d’anneaux porteurs d’oeufs.

Espèces affectées

Poulets et dindes principalement mais les vers aviaires ont une large gamme d’hôtes.

Signes cliniques et lésions

Les ascaris matures ne sont pas une cause majeure de maladie, mais les larves peuvent endommager la muqueuse intestinale, causant des entérites, de l’anémie, une diminution de la production d’oeufs et parfois des oeufs au jaune plus clair.

Les vers capillaires endommagent davantage la muqueuse intestinale et peuvent causer des entérites et de l’anémie avec une diminution de la production d’oeufs et l’apparition de jaunes d’oeufs pâles.

Les vers cæcaux se trouvent dans le cæcum et ne causent pas par euxmêmes de dommages graves. Mais leurs oeufs peuvent transmettre le protozoaire responsable de l’histomonose, maladie potentiellement grave notamment chez la dinde.

Les vers plats sont rarement trouvés et ne causent pas de dommages sérieux, leur effet étant limité à la spoliation des nutriments de l’hôte.

ascaris

Diagnostic

L’examen post mortem du contenu intestinal révèle la présence de vers ronds, de vers cæcaux et de vers plats sans difficulté.
Capillaria peut généralement être trouvé lorsque le contenu intestinal est lavé à travers un tamis

Traitement

Les ascaris, capilaires et heterakis peuvent être traités avec des anthelminthiques (antiparasitaires internes).
Les ténias requièrent un traitement avec des anthelminthiques spécifiques.

Contrôle

Prévenir la dissémination des œufs en vermifugeant les troupeaux aux stades necéssaires et en enlevant la litière contaminée après chaque cycle.