Infection à Mycoplasme synoviae

Accueil » Maladies de la volaille » Infection à Mycoplasme synoviae
L'infection à Mycoplasma synoviae (MS) se présente le plus souvent sous la forme d'une infection subclinique des voies respiratoires supérieures, avec lésions des sacs aériens.
Lorsqu'elle devient systémique, elle peut provoquer une infection aiguë ou chronique des membranes synoviales des articulations et des tendons, entraînant une synovite et une tendinite.
Plus récemment, MS a été isolée sur des troupeaux présentant une baisse de ponte et une altération de la qualité de coquille des œufs appelée "œufs à extrémité de verre").

Transmission

Mycoplasma synoviae se propage horizontalement par contact direct, et verticalement des reproducteurs à leur descendance.

Espèces affectées

L’espèce poule (Gallus) et la dinde sont les hôtes naturels de Mycoplasma synoviae.
D’autres espèces peuvent être infectées mais ne présentent pas de problèmes cliniques.

Signes cliniques

Les premiers signes observés sont une pâleur de la crête, des boiteries et un retard de croissance.
Puis, à mesure que la maladie progresse, un plumage ébouriffé, des articulations enflées et des ampoules du bréchet.
L’atteinte respiratoire est généralement asymptomatique, mais elle est possible ; en général, 90 à 100 % des oiseaux sont infectés.
L’incidence de la synovite clinique varie entre 5 et 15 % dans un troupeau infecté.
La mortalité reste faible, autour de 1 % (exceptionnellement jusqu’à 10 %).
Des souches MS plus récentes ont induit une baisse de la production d’œufs et/ou des œufs déformés (syndrome des “œufs à extrémité de verre”).

Oeuf à “extrémité de verre” de poule infectée

Lésions

En général, on ne trouve pas de lésions dans les voies respiratoires.
À l’autopsie, dès le stade précoce de la synovite, on peut trouver un exsudat visqueux grisâtre au niveau des membranes synoviales des gaines tendineuses, des articulations et du bréchet ; un gonflement du foie et des reins sont également parfois observés.

Diagnostic

Sa confirmation est basée sur l’isolement et identification de Mycoplasma synoviae par culture ou PCR.
La sérologie peut être effectuée par agglutination rapide sur lame (ARL), Elisa et IHA.

Traitement

Mycoplasma synoviae est sensible à plusieurs antibiotiques.
Le traitement aux antibiotiques permet de réduire les signes cliniques mais pas d’éliminer MS au sein d’un troupeau.

Contrôle et prévention

La prévention par la surveillance et la vaccination est devenue une méthode de lutte efficace et largement employée, surtout chez les pondeuses où les pertes économiques peuvent être réduites.