Syndrome Chute de Ponte (EDS 76)

Accueil » Maladies de la volaille » Syndrome Chute de Ponte (EDS 76)
La maladie est causée par un virus appartenant au sous-groupe III des adénovirus aviaires (souche BC14, virus 127). Le virus EDS n'appartient par ailleurs à aucun des 12 sérotypes d'adénovirus des volailles.

Transmission

Le virus est transmis verticalement par l’œuf à quelques oiseaux au sein d’un troupeau, qui portent le virus jusqu’à l’entrée ponte où ils commencent à l’excréter et à infecter les autres oiseaux du bâtiment.
La propagation horizontale se fait par la litière infectée.

Espèces affectées

Seule l’espèce poule (Gallus) est sensible à la maladie clinique.
Le virus est très répandu chez les canards mais ne cause aucun problème.

Mauvais pic de ponte dû à une infection EDS précoce, et chute de ponte due à une infection EDS en cours de production.

Signes cliniques

L’EDS 76 affecte uniquement les pondeuses et les reproductrices, au début ou au cours de leur ponte.
Les troupeaux affectés ont un pic de ponte insuffisant, ou présentent une chute de ponte accompagnée d’une altération de la qualité de coquille et, dans le cas des oeufs bruns, de sa couleur.
Ils peuvent également présenter de l‘anémie, une diarrhée passagère et parfois une réduction de la consommation alimentaire.
Aucune augmentation de la mortalité , ni aucune lésion interne spécifique, ne sont observées.

Diagnostic

Les signes cliniques sont évocateurs.
L’isolement viral et les tests sérologiques peuvent confirmer le diagnostic (à différencier le cas échéant de la bronchite infectieuse, et dans une moindre mesure de la maladie de Newcastle..

 

Oeuf de poule malade, déformés et à coquille molle (droite)

Traitement

Il n’existe aucun traitement contre le syndrome chute de ponte.

Contrôle

La vaccination avec un vaccin inactivé avant l’entrée en ponte est un moyen efficace de prévention contre cette maladie.